Catégories
Actualité

SOUFFRANCE – ” Tranche de vie “

Il est des albums qui vous explosent en plein visage et vous mettent une claque instantanément. Que ce soit par la qualité du projet ou l’aura dégagée par l’artiste. C’est ce qui se produira surement si vous écoutez “Tranche de vie” de Souffrance.

Souff’ a explosé tout récemment aux oreilles d’un public plus large que celui qui écoute « L’uzine ». C’est en parti grâce à son passage sur Skyrock dans le « planète rap » de 7jaws, où il a livré une prestation extraordinaire !

Pourtant, s’il se considère à juste titre comme pas assez médiatisé, le rappeur de Montreuil n’est pas un nouveau venu dans le rap Game !  Il est présent depuis 2007 dans le groupe « L’Uzine » avec qui ils ont sorti plusieurs albums depuis 2011. Le rappeur est également actif en solo avec deux très bons projets, un EP et une mixtape !

Le 21 Mai, il nous a dévoilé son nouvel album nommé « tranche de vie ». Un vrai album de rap de 20 titres. 1 heure, pendant laquelle il brûle les prods à coup de “textes crus empreints de vérité”.

Alors certes, les morceaux majoritairement produits par TonyToxic reprennent les codes du rap français des années 90-2000. On oscille entre beats « boom bap », refrains scratchés, extraits de films et références du rappeur aux classiques du rap français. C’est d’ailleurs ce qui pourrait peut-être même rendre cet opus difficile à appréhender pour les auditeurs les plus jeunes.

Mais Si l’album sonne très rap à l’ancienne, comme on pouvait s’y attendre, le membre de l’Uzine se fiche de l’étiquette old school ou new school ! En effet ce que recherche avant tout ce “pur produit de la périphérie de Paris”, c’est de pouvoir lâcher tout ce qu’il a sur le cœur et dans la tête. Et tout cela sans faire de concessions.

On comprend bien en écoutant ses textes que Souffrance a bien saisi qu’en gardant ce style, il ne deviendrait pas le plus gros vendeur du pays. Mais on comprend aussi qu’il ne vendra pas son âme d’artiste pour atteindre le haut des charts.

Évidemment, l’authenticité reste le maître mot de « Tranche de vie ». Souff’ n’essaie pas de se faire passer pour un autre. Il parle sans honte de ses blessures personnelles. N’espérez donc pas trouver de sons faits pour vous enjailler en soirée. L’album laisse peu de place à l’espoir ou à la joie ! C’est du rap sombre que Souffrance nous distille ici.

Le rappeur porte d’ailleurs mieux que jamais son nom de scène : on peut ressentir la souffrance du rappeur dans chaque couplet. C’est par conséquent épuisé, voire même vidé que l’on ressort de l’écoute de l’album, tant la décharge d’émotions qui ressort de l’interprétation du Montreuillois est énorme !

Car en plus de ses textes poignants, son flow acéré et ses couplets dans lesquels il prend à peine le temps de respirer, vous prennent aux tripes en même temps qu’ils vous maltraitent les cervicales. Et là où la performance prend encore plus d’ampleur, c’est que Souffrance n’invite personne sur ce projet. Comme il l’avait annoncé, Il porte l’album seul sur ses solides épaules ! “0 feat, mon couteau et ma bite”. !

Qu’il parle de sa vie perso sur des textes mélancoliques et introspectifs, de la vie de rue et son existence de banlieusard ou simplement du système qui le laisse de côté lui et ses compagnons de galères. Il nous emmène dans son univers et on se laisse volontiers embarquer !

Les sentiments qui se bousculent sont si nombreux et l’écriture parfois si pointue, qu’il faudra certainement plusieurs écoutes pour en saisir chaque subtilité et réussir à définir ses morceaux préférés. Mais l’album est d’une telle cohérence et d’une telle puissance qu’on ne peut qu’adhérer au projet. Et de surcroit, reconnaître le talent d’un des rappeurs les plus sous-estimé du pays !

Vous l’aurez compris, pour nous , « Tranche de vie » est une franche réussite. Ilse classe donc déjà parmi les meilleurs albums de cette année 2021, qui voit le retour d’un rap qui reprend les fondamentaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *