Catégories
Actualité

“KILL ME”, la compilation: l’essence du rap.

Depuis quelques mois, on assiste a un retour du rap dit “à l’ancienne” avec de jeunes artistes comme Benjamin Epps qui sortent des projets aux sonorités BoomBap ou des artistes de l’ancienne école qui sortent des albums de qualité. Dans cette continuité, c’est une nouvelle compilation nommée “Kill Me” dans laquelle on retrouve l’essence du rap qui débarque sur les plateformes.

20ans après la compilation “Mission suicide”  regroupant une cinquantaine de rappeurs et qu’il avait organisé avec Tefa et Masta, Eben est de retour avec une nouvelle compilation disponible depuis le 22 Octobre 2021. Le membre des 2Neg s’associe cette fois ci à son acolyte Stelio pour nous proposer un nouvelle compilation de rap intitulée “Kill me”.

Pourquoi ce titre? Parce que sortir ce genre de projet en indé est un chemin semé d’embuches. Cela relève donc du parcours de combattant. C’est également le nom du collectif de beatmaker fondé par Eben. Mais c’est aussi pour retranscrire l’état d’esprit des compilations à l’ancienne où chaque rappeur se pointait avec l’envie de “tuer” l’instru. D’ailleurs, On retrouve sur cette compil’ une grosse trentaine d’artistes qui sont pour la plupart présent dans le Game depuis plus de 20ans. 

Compilation à l’ancienne

Le respect des anciens, du rap et de sa culture, c’est un peu la ligne directrice de cette compilation. Comme on le disait un peu plus haut, les rappeurs qui sont sur la tracklist de « Kill Me » sont là depuis longtemps et n’ont plus rien à prouver. Si ce n’est peut être le fait que l’on peut encore proposer d’excellents morceaux avec d’autres codes que ceux du rap de 2021 et qui fait les belles heures de Skyrock. En effet, même en restant très modernes, les prods respirent le rap old school. Elles sont majoritairement réalisées par Eben qui a reçu l’appui de Tony Punchline , Cabz BigobeatzFurio et Born2Kick.

A l’instar du concept de “Première classe”, autre compilation mythique du rap fr, Stelio s’est occupé de créer des combinaisons entre les différents protagonistes plutôt que de les laisser en solo sur chaque titre même si il y en a quelques uns. Il y a en effet très exactement 4 solos: Badara sur le titre “Plus de larmes”, Kazkami sur “Rappeur a risque”, Eben qui pose sur “la lune” et Maj Trafyk avec “Couleur cocaïne”. Voilà pour les solos.

Côté collaborations, on retrouve justement l’auteur de “Advienne que Pera” associé au Komplice A.D.S et de Sear lui même sur le très bon “Le pire animal”. On note aussi la présence de FDY Phenomen sur “Cage vide” en feat avec Denzel. Sandro Grabuge et Vin’s s’associent sur “Pas de mots d’amour”. 

Le respect des ainés

Deux monuments du rap estampillé 9.3, Busta Flex et Nakk, nous envoient une madeleine de Proust en se réunissant sur le bien nommé “Flex N.A.2.K”. Autre titre qui sent bon les 90’s, les 2bal 2neg se reforment sur un titre très justement intitulé “Légendaire”. JP Manova aura encore une fois bien gardé le secret et nous livre le titre “Cosby Show” avec Jo l’Affront. Les nostalgiques de la période dorée du reggae dancehall antillais se feront un plaisir d’entendre Tiwony, Straïka D, Cali P et Féfé Typical sur “Shottaz”.

“…le respect des ainés est une preuve de caractère!”

Eben – “La Lune”

Aki l’anonyme et Lacraps jouent “Les experts” quand N.A.D, Flow, le ZAD et Ayaman posent sur le morceau  “Mickey”.

Voici pour les titres découverts avec la sortie de l’album. Car depuis quelques semaines, le projet était teasé avec des morceaux et les clips qui vont avec. On avait en effet pu découvrir la combinaison musclée Nasme x Iron Sy sur “Le silence tue”.

Demi Portion et Brav forment un excellent duo et nous fournissent le très surprenant, mélodieux mais efficace “Donne moi”.

Le jour de la sortie, c’est le titre “Garder l’espoir” avec  Swift Guad, Stelio et Titan McDyess qui était dévoilé. 

Maintenant que l’on vous a donné l’intégralité ou presque du tracklisting, on peut maintenant vous donner notre avis sur la qualité globale de la compilation. Certains noms présents sont gage de qualité et leurs prestations sont en adéquation avec leurs réputations. D’autres déçoivent, et d’autres surprennent. Mais avec autant de rappeurs, il est forcément plus compliqué d’obtenir un niveau homogène sur la totalité d’un projet.

Certains titres sont donc un ton en dessous mais l’esthétique sonore de l’album demeure de très haute qualité. Ça sent le travail bien fait et l’amour du rap. “Kill Me” est une compilation réalisée par des passionnés  de rap pour des passionnés de rap. Et ça fait du bien d’entendre du rap comme on l’aime exécuté par des rappeurs ne jouissant pas de la reconnaissance du jeune public. Et l’on doit bien remercier Eben , Stelio et La Muzance production pour avoir rendu à César ce qui revient à César. 

Une réponse sur « “KILL ME”, la compilation: l’essence du rap. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *