Catégories
Dossiers

Sélection : 3 albums de beatmakers sortis en 2022

Comme les années précédentes, 2022 se montre prolifique en matière de sorties rap. Beaucoup de rappeurs ont sorti de bons albums grâce au travail dans l’ombre des producteurs. Nous avons donc choisi de mettre ces derniers en lumière en vous livrant une sélection de 3 albums de beatmakers sortis en 2022.

On a tendance à l’oublier mais dans le rap, il n’y a pas que les rappeurs. Sans une bonne prod, un morceau n’a pas la même qualité. C’est du 50/50. Certains artistes ont tendance à concevoir leurs albums avec des beatmakers quasi attitrés. On peut par exemple citer Orelsan avec Skread. L’alchimie entre les 2 rend certainement plus facile la réalisation de projets qualitatifs et cohérents. On a aussi le droit à des albums collaboratifs entre beatmakers et rappeurs. 

Mais au même titre que les rappeurs n’ont pas forcément envie de s’enfermer dans une couleur de beats pour leurs albums, les producteurs expriment également le souhait de s’ouvrir à plusieurs artistes tout en restant maîtres de la direction artistique d’un album. C’est de cette réflexion que découle en général la naissance des albums de beatmakers. La possibilité de choisir les artistes qui posent sur des prods que le producteur a réalisé et choisi permet de garder une homogénéité et une cohérence à l’album. 

Cela permet surtout de mettre en lumière les beatmakers qui restent trop souvent dans l’ombre des rappeurs. En effet, ces projets sont au nom du Beatmaker. Ce qui le met évidemment sur un pied d’égalité avec les rappeurs. Et c’est évidemment une très bonne chose pour ces travilleurs de l’ombre.

En 2022, avec le retour d’un certain type de rap plus classique, l’album de beatmaker est un type de projet qui a le vent en poupe. Nous avons  donc sélectionné 3 albums de beatmakers sortis cette année qu’il faut absolument écouter.

Kyo Itachi –  Solide 

Le beatmaker masqué originaire du 93 a sorti fin Avril un nouveau projet intitulé Solide. Un album de 16 titres qu’il a évidemment entièrement produit. On y ressent toujours ses influences variées. Ses prods Boom Bap sont en effet teintés de Soul, Jazz, Rock ou de musique du moyen orient. C’est donc un véritable voyage musical auquel nous invite le producteur. 

Pour l’accompagner, il a pioché dans ce qui se fait de mieux en terme de rappeur. L’album s’ouvre sur un titre d’Alpha wann.  S’en suit le titre “Mensonge et Make up” sorti il y a un moment déjà et sur lequel posent Maj Trafyk et Ill et Cassidy des X-Men. Le morceau “Puissance feu” avec Rocé est également dispo depuis 1 an. “Savoir faire” avec Rocca était lui disponible 1 mois avant la sortie de l’album.

Le beatmaker a aussi réussit à s’entourer de rappeurs pas entendus depuis longtemps ou qui ont tendance à se faire rares. On retrouve en effet Faf la rage, Sheryo, Hifi, Weedy d’Express D ou le pape de Boulogne Dany Dan. Un projet commun entre le membre des Sages Po’ et le beatmaker d’origine martiniquaise est d’ailleurs dans les tuyaux.

On vous conseille aussi de jeter une oreille sur la collab’ Joe LucazzEloquenceFdy Phenomen qui est hyper efficace. Un album à écouter tant pour la qualité des prods que pour le casting. Il inscrit Kyo Itachi comme un des grands beatmaker de notre pays.  A streamer ou  à acheter directement sur le Bandcamp de l’artiste.

James Digger –  Badaboombap vol.2 

Presque un an jour pour jour après le premier volet, le beatmaker breton James Digger nous a servi en Avril le deuxième volet de son « Badaboombap ». Un projet multi artistes qui sent bon le Boom Bap comme son nom l’indique. Avouons le, le terme Boom Bap est un mot que tout le monde utilise à outrance pour définir un type de rap qui sonne plus ou moins old school. Mais ce n’est en réalité rien d’autre que du rap dans sa plus simple expression. 

Sur cet album de 12 titres, le beatmaker breton invite 15 artistes venant de différents horizons qu’ils soient Français ou Américains. En effet, le costarmoricain ne se limite pas aux frontières de l’hexagone. Il a donc, via des connexions sur internet, réussi à créer un joli casting internationale pour cet opus.

Parmi les invités francophones, on retrouve Tedji le parisen et le québécois Helmé sur l’intro éponyme du projet. Dooz Kawa nous livre l’excellent “Strasbourg” pdt que Souffrance et Cenza de l’Uzine nous balance le fracassant “Top Ten”. On retrouve également Passi et Rockin’squat sur deux autres morceaux.

Côté Anglophone, on citera “Bitter” avec Masta Ace ou “Stupid Mother F*****” de Puncnline.

Les prods si elles sonnent toutes résolument old school, sont bien adaptés à chaque artistes. Le projet reste très homogène et l’album est super cohérent. Un vrai plaisir de 41mn qui donne envie d’avoir un « Volume 3 ».

DJ Per.K – La vie magique 

La vie magique est un album de 23 titres sorti le 20 Mai. Pour le coup, il est moins académique au niveau de l’atmosphère musicale que les 2 projets évoqués plus haut. Le Beatmaker aime les artistes à l’univers musical et aux flows atypiques. On a donc ici un projet moins scolaire. Ce qui contraste avec la cover de l’album qui reprend une photo de classe.

On y retrouve sans surprise Taïpan, avec lequel il avait déjà réalisé un opus en commun en 2021 nommé Cropcircle . On retrouve aussi le duo Sale & clean, Joe Lucazz ou Eloquence. Per.K a d’ailleurs signé plusieurs prods sur Maison Suave, le dernier album du rappeur du 91.

La meilleure preuve de l’éclectisme de ce disque et de cette volonté de ne pas s’enfermer est la collaboration avec Nikkfurie. Difficile de trouver meilleur ambassadeur d’un rap hors des codes que la moitié de La Caution. 

Apparaiseent aussi sur l’album Moïse The Dude, Dadoo, Tonio MC ou Kadaz. D’autres artistes figurent aussi au tracklisting de La vie magique. Leurs noms vous seront peut être inconnus mais peu importe. La cohésion entre chaque rappeur et les prods de DJ Per.K vous transportera dans l’univers de chaque artiste invité et dans celui du beatmaker en particulier. Un volume 2 est d’ailleurs en préparation avec un casting de haut vol. 

Bonus: MCity – Corner Face A: Black (Madizm Remixes)

Avec cet EP, on est pas réellement sur un projet de Beatmaker au sens propre. Cet EP remixé est en fait né de la complicité artistique entre un groupe et un beatmaker. On vous avait déjà parlé de l’opus original en détails ici. Mais la version remix mérite que l’on s’y attarde. 

Quelques semaine après la sortie de Corner Face A, le groupe MCity a proposé à Madizm de remixer entièrement leur dernier opus. Et cela donne un nouveau souffle et une nouvelle couleur à un disque qui était déjà très bon. C’est un travail d’orfèvre que le producteur historique a livré ici. En effet, là où d’habitude les rappeurs sont inspirés par une prod et posent le texte, c’est à la démarche inverse que l’on assiste avec ce projet.

Car Madizm a créé des prods d’après les textes et les flows des rappeurs. Un peu à la manière des musiques de film. Cela donne d’ailleurs un côté  très cinématographique à l’EP. A écouter absolument pour tous les amoureux de rap au sens noble du terme.

Une réponse sur « Sélection : 3 albums de beatmakers sortis en 2022 »

[…] De manière plus réaliste, on souhaite une meilleure reconnaissance des producteurs francophones. La bonne santé du rap doit beaucoup aux talents et à la pluralité de leurs beats. Depuis quelques temps, certains beatmakers s’affranchissent de cette étiquette de rat de studio pour être plus médiatiser. Récemment, Mehdi Maïzi invitait Zeg P pour son émission Le Code. Cela passe surtout par la sortie de projet sur leur propre nom. Cette année, on peut citer l’excellente tape de Kyo Itachi, Solide. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *